g8g0-3.jpgAu banquet des requins, les peuples se rebiffent !

Le G8 réunira les 26 et 27 mai à Deauville les dirigeants des 8 pays les plus riches du monde. Au lendemain de la tempête financière de 2008, ce G8 a maintenu la dictature de la finance qui emprisonne tous les aspects de notre existence : logement, travail, éducation, agriculture, climat, retraites, connaissance, biodiversité… Les réponses solidaires et démocratiques à la crise mondiale viendront des peuples eux-mêmes, pas des dirigeants des pays les plus riches ! Nous leur refusons le droit d’imposer des plans d’austérité dont ils sont exonérés et qui font payer aux citoyens la crise dont leur capitalisme est responsable.
La planète est bousculée !

Les exemples européens montrent la violence des attaques contre les conditions d’existence des populations. Mais les énormes manifestations à Londres et ailleurs prouvent la volonté des peuples de ne pas se résigner. Les processus révolutionnaires en cours dans le monde arabe ont abattu deux dictatures et viré leurs familles mafieuses. Pourtant, rien n’est acquis et les populations luttent encore pour leurs droits et pour la justice. Le soutien nécessaire aux révolutions arabes ne doit pas faire oublier que la récente intervention militaire en Libye a surtout pour but de préserver les intérêts économiques des grandes puissances tout en récupérant la manne pétrolière confisquée par le clan Khadafi. Enfin, la catastrophe naturelle et industrielle subie par le peuple japonais démontre une fois de plus qu’il est temps d’en finir avec cette logique du profit et du secret qui permet fraudes, mensonges et autres manipulations pour sacrifier les hommes et dévaster la planète.

Un G8 dans les salons de Deauville pour jouer l’avenir du monde…

Une fois de plus les 8 dirigeants du Monde des riches vont s’enfermer derrière une muraille de policiers et de militaires pour décider de notre avenir sans entendre la voix des peuples.

… Et un contre G8 populaire au Havre

A l’occasion de la tenue du G8 à Deauville, un contre sommet est organisé au Havre les 21 et 22 mai par un large collectif constitué d’associations, syndicats, partis politiques et mouvements citoyens. La ville sera ouverte à toutes celles et ceux qui veulent démontrer par leurs pratiques et leurs propositions que des voies alternatives existent. L’accès de tous aux droits humains fondamentaux et la protection de notre planète passent par un juste partage des richesses, d’autres modes de développement et une gestion démocratique des biens communs.

Samedi 21 mai 2011 – 15h à la gare SNCF du Havre Manifestation internationale, meeting et concert

Contacts :

 Maison des syndicats, 119 cours de la république, 76600 Le Havre ou alterg8.lehavre@gmail.com

Collectif du Havre. Premières organisations signataires : CFDT, CGT, CNT, Solidaires, AC !, ASTI, ATTAC, AYA, CCFD terre solidaire, LDH, OC, RESF, GU, EELV, FASE, AL, NPA, PCF, PG.

Divers renseignements :

Courriel organisation : g8-contact@mobilisationsg8g20.org

Courriel hébergement manifestants : g8-heberg@mobilisationsg8g20.org

Courriel village alternatif : lehavre-nog8-2011-contact@riseup.net

Site internet : http://altermob.org/

D’autres initiatives indépendantes, fixes ou mobiles, sont envisagées en France jusqu’en novembre. Le capitalisme nous étouffe partout. Etouffons-le partout. Une réunion est prévue dans ce sens sur Lyon du 23 au 25 avril. http://nog2011.noblogs.org/post/2011/04/09/fren-232425-april-lyon-4th-international-preparation-meeting/
bg.png

Rendez-vous au Havre :

 Du 20 au 29 mai, village alternatif dans la forêt de Montgeon.

 Samedi 21 mai, à 15h, à la gare, départ d’une manifestation internationale suivie d’un meeting et d’un concert (programme en cours).

 Dimanche 22 mai, sur le champ de foire et à l’université, forums sur le thème G8 raisons de me révolter (austérité, services publics, énergies, agriculture, guerres, rapports nord-sud…).

 26 mai, manifestation « au plus près » de Deauville sachant que le pont de Normandie sera bouclé côté Seine-Maritime. Le Canard Enchaîné a révélé que les anciens locaux du 18ème régiment de transmission de Bretteville-sur-Odon serviront de centre de rétention pour les trouble-fête. Pour coffrer les membres des « groupuscules extrémistes et violents » (dixit le commandant en chef missionné par le préfet du Calvados), ordre a été donné de vider certaines cellules des maisons d’arrêt de Caen et du Havre. Une manière peu hospitalière de régler la question du logement des manifestant-e-s.


0 commentaire

Laisser un commentaire