A l’initiative de Florence, paysanne dans le Tarn, un groupe de semeurs de biodiversité cultivée s’est mis en place pour la conservation au jardin d’une quinzaine de variétés de blés de pays qu’elle détient.

Le coup d’envoi a eu lieu le 25 octobre 2009


semeur_moyen-10.jpg

Compte-rendu de la rencontre du 25 octobre 2009

Semeurs de biodiversité cultivée

Ce dimanche 25 octobre, une bonne soixantaine de personnes, quelques paysans(nes) et surtout des jardiniers(ères), se sont retrouvés dans le jardin de Jean Paul et Corinne, à Salles sur Cérou pour semer quelques m2 de blés anciens.

Pendant longtemps, les paysans se sont transmis ces variétés de génération en génération ou se les sont échangées ; mais elles ont actuellement pour la plupart disparu des champs. Or elles ont besoin d’être sauvegardées pour elles-mêmes : pour la richesse en capacité d’adaptation aux terroirs, aux climats… ; pour leurs valeurs nutritionnelles (car souvent beaucoup plus digestes que les blés plus modernes). Elles font partie de notre patrimoine collectif.

Ce dimanche 25 octobre donc, chaque participant à ce réseau naissant de “semeurs de biodiversité cultivée” est reparti avec une mini-poche de graines prenant ainsi sous sa protection, à titre expérimental, une variété ancienne de blé à semer dans son jardin pour une conservation vivante.

Biodiversité

Conseils pratiques pour vos semis de blés au jardin

Parcelles de conservation d’1 m2

PRÉPARATION DU SEMIS

  • Choisir un endroit de votre jardin relativement protégé des lapins, au moins pendant l’hiver le printemps…
  • Préparation du terrain : comme pour vos semis habituels d’automne…
  • Traitement des graines : un traitement préventif au sulfate de cuivre (bouillie bordelaise) contre la carie est recommandé. Mettez vos graines dans un sachet, y ajouter une “pincéeâ€? de bouillie bordelaise (pour environ 100 gr de graines), fermez le sachet et secouez le afin d’imprégner les graines.

LE SEMIS
Les terres de jardin étant en général bien fumées,
il est préférable de ne pas semer le blé trop dense,
afin d’éviter les risques de verse.

Il est possible de semer à la volée ou en ligne.

Le semis en ligne est préférable pour faciliter le
binage du blé.

Pour semer 1 m2 de blé :

  • délimiter un carré de 1 mètre sur 1 mètre
  • tracer 4 lignes,
  • semer 1 graine tous les 1,5 cm OU semer en poquet, 2 ou 3 graines tous les 3 à 4 cm,
  • recouvrir doucement avec un râteau et tasser légèrement.

Ce semis correspond une densité de 120 kg par
hectare. Si vous semez en terrain peu fumé, vous
pouvez augmenter la densité (semez les graines
un peu moins espacées).

APRÃ?S LE SEMIS…

Biner légèrement…

Admirer…

LA RÉCOLTE
A l’approche de la récolte, surveiller de près les blés :

  • si les oiseaux commencent à faire quelques
    dégâts, arrachez vos pieds de blé et suspendez les à l’abri des rongeurs. Les blés continueront de mûrir, alimentés par les pailles.
    Vous pouvez aussi disposer un filet de protection contre les oiseaux ou des ficelles croisées sur des piquets entourant le carré.
  • Si votre blé semble vouloir se coucher, disposez 4 piquets autour du carré et tendez des ficelles retenant les tiges.

Récoltez en gerbe, que vous suspendez à l’abri des
rongeurs et des oiseaux. Si vous avez semé plusieurs
carrés l’un à côté de l’autre, enlevez éventuellement
les épis qui semblent très différents des autres.

Pour le battage, 2 solutions :

battre à la main, en frottant les épis entre vos mains

venir à la journée de battage avec votre bouquet de blé, munis d’une jolie étiquette et d’un sachet !


0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder