Après l’action du mercredi 26 aout 2009 devant un site de recherche sur les tournesols de Pioneer à Montech (Tarn et Garonne),
une délégation des Faucheurs Volontaires sera reçue
le vendredi 4 septembre 2009 à 15h, 246 Boulevard Saint Germain – Paris 7 éme, par Judith Jiguet, directrice de cabinet de Chantal Jouanno, Secrétaire d’Etat à l’Ecologie.

Une conférence de presse aura lieu devant le Ministère à la fin de la réunion prévue pour environ 16h

L’action

Mercredi 26 aout en début d’après midi, environ 160 Faucheurs Volontaires ont bloqué le fonctionnement d’un site de recherche Pioneer à Montech dans le Tarn et Garonne. Ce site est dédié à la recherche sur le tournesol.

Pourquoi cette action ?

Pioneer a annoncé pour 2010 la commercialisation à grande échelle en France d’un tournesol OGM résistant à un herbicide.
Parce que la technique de manipulation génétique utilisée n’est pas la transgénèse mais la mutagénèse, cet OGM, bien que considéré comme tel par la directive européenne 2001/18, n’est pas soumis aux dispositions réglementaires encadrant les OGM. Il n’est donc pas évalué et est commercialisé sans aucune information des consommateurs.

Pourtant, ce tournesol pose les mêmes problèmes que les OGM de Monsanto résistants au Round Up:, augmentation inéluctable de l’utilisation des herbicides, contamination des nappes phréatiques et des variétés tournesol non OGM, ……

Un moyen de contourner les obstacles !

L’utilisation de cette technique permet aux firmes semencières d’obtenir les mêmes résultats qu’avec la transgénèse et de breveter le vivant mais sans avoir à supporter la longueur des évaluations sur la santé et l’environnement. Elle permet aussi de s’affranchir des procédures de demande d’autorisation d’essais.

Ces OGM « cachés » sont aussi cachés aux citoyens qui en Europe et en France demandent de plus en plus fortement de pouvoir produire et consommer sans OGM.

Que demandent les Faucheurs Volontaires au gouvernement ?

  1. Ils exigent de Pioneer l’arrête de la commercialisation des tournesols tolérants à un herbicide obtenus par mutation génétique.
  2. Ils exigent du gouvernement un moratoire sur les plantes manipulées génétiquement résistantes aux herbicides et que, quelque soit la méthode de modification forcée de l’ADN, les plantes GM entrent dans le cadre réglementaire des OGM.

Bilan de l’action :

Une brève rencontre avec le directeur juridique de Pioneer pour l’Europe du Sud.

L’échange a été courtois mais stérile. Du discours bien formaté d’un cadre de Pioneer, les Faucheurs Volontaires n’attendaient rien, ils n’ont pas été déçus !

Une entrevue avec madame la Préfet du Tarn et Garonne,

Les Faucheurs Volontaires ont obtenu suite à cette rencontre à la préfecture de Montauban une réunion avec madame Judith Jiguet, directrice de cabinet de Chantal Jouanno, Secrétaire d’Etat à l’Ecologie.

Les Faucheurs Volontaires ont quitté le site, à leur initiative, vers 23h mercredi.

Contacts :

Michel Metz 06 19 79 53 69

Jacques Dandelot 06 30 50 56 63

Le communiqué à télécharger

CommPress FV


0 commentaire

Laisser un commentaire