Conférence organisée par les amis du monde diplomatique et ATTAC Toulouse


“On nomme “système des Nations Unies”, l’ensemble formé par l’ONU
elle-même et les Institutions spécialisées qui ont chacune pour objet un
secteur précis des relations internationales (UNESCO : culture et
science, OMS : santé, OIT : relations de travail, CIJ : justice
internationale, FMI : finances mondiales, etc…). Cet ensemble devrait
répondre aux besoins d’action commune dans tous les secteurs qui sont
ceux du monde d’aujourd’hui. En effet, plus que jamais dans l’histoire
des sociétés humaines, les enjeux sont devenus planétaires, alors que
trop souvent les réponses apportées restent nationales. Elles sont de ce
fait inadaptées et inefficaces. Il faut donc analyser les origines de ce
système, les mécanismes institutionnels qui le régissent, la production
de normes et leur autorité ou leur absence d’autorité, la possibilité
pour les États au nom de leur souveraineté de se dérober à l’application
de ces normes. Cette analyse critique doit être complétée d’une
réflexion sur les moyens d’améliorer un système qui ne répond pas aux
impératifs urgents de la société mondiale.”

Monique Chemillier-Gendreau


0 commentaire

Laisser un commentaire