Stendhal, Ferdinand de Lesseps, Monge, Matabiau,
Negreneys, Maurice Bécanne, Borderouge, Berthelot, Gabriel
Péri, Guynemer…


Ces noms sont ceux d’écoles, de collèges, de lycées de Toulouse, où sont scolarisés des enfants de familles sans papiers, menacées d’être expulsées du territoire français.

Ils s’appellent Ziane, Sabina, José, Hakim, Emin ; ils vivent dans des conditions très précaires, avec l’angoisse de voir la police venir les chercher, eux et leurs parents. Leurs camarades vivent eux aussi dans l’angoisse de les voir disparaître de leurs classes du jour au lendemain.

La politique des quotas, menée par le ministère de l’immigration et de l’identité nationale, se traduit par des expulsions au mépris des droits humains les plus élémentaires.

Nous, citoyennes et citoyens, pouvons-nous rester passifs devant le sort réservé à nos concitoyens sans papier et leurs enfants, sans y sacrifier une part de nos droits, une part de notre liberté ?

Leurs droits sont les nôtres, leur liberté est la nôtre !

Rassemblement de soutien

avec les établissements concernés et RESF

Mercredi 22 avril

Place St Etienne à Toulouse

A partir de 17h30


0 commentaire

Laisser un commentaire