Une AG est toujours un moment particulier dans une association, car elle rassemble les adhérents pour effectuer le bilan d’une année et établir les perspectives d’avenir; donc un moment qui permet d’éclaircir et d’orienter ce qui fonde l’existence de l’association.


logo_attac_rouge-2.pngL’AG 2009 nous semble cependant encore plus particulière car elle doit évidemment prendre en compte le fait qu’elle se tient dans le contexte d’une crise gravissime du capitalisme avec les conséquences désastreuses qu’elle entraîne, des situations de véritables urgences, sociale, écologique, démocratique et géopolitique.

Attac dénonce depuis 10 ans le caractère mortifère d’un système capitaliste qui a placé la finance dans une situation de domination,
mutilant tous les éléments de la vie.

Même si, dans certaines circonstances, il n’est pas satisfaisant d’avoir raison, c’est pourtant bien parce que la crise prouve la justesse des analyses de notre association qu’elle doit être présente dans le débat public et tenir une place particulière dans le rappel des raisons de cette crise et dans une participation active aux mouvements sociaux et aux mouvements de résistance; il semble également essentiel qu’elle se fasse encore plus fortement entendre par une diffusion très large de ses analyses et de ses propositions alternatives capables de donner des réponses d’une ampleur équivalente à celle de cette crise globale et
systémique.

C’est dans cet esprit qu’ont été élaborés l’ordre du jour et le déroulement de cette AG.

1 Rapport financier

2 Rapport d’activité

3 Rapport d’orientation

3.1 Réorganisation du bureau

Vu la richesse et la cohérence de ses analyses, Attac doit favoriser la
convergence des luttes et faire entendre ses propositions ; cependant,
20 ans de néolibéralisme et la crise, au-delà de l’ampleur des destructions en tout genre, ont fragmenté le tissu social et aggravé le repliement sur soi. Attac et notre CL ne sont pas épargnés.

Même si une réorganisation ne prétend pas tout régler, il nous a semblé
important de réfléchir sur ce qui peut favoriser le lien entre le bureau et les adhérents afin de sortir d’un isolement réciproque et permettre
l’aménagement de temps et de lieux favorisant les débats, l’élaboration d’initiatives, une meilleure répartition des tâches et une dimension
plus collective de nos actions.

Nous avons donc pensé à un certain nombre de réaménagements à discuter, et dont le fonctionnement reste à affiner :

  • Un bureau élargi constitué d’une vingtaine de personnes élues par
    l’AG, se réunissant tous les 15 jours et qui sera l’instance décisionnelle
    souveraine entre deux AG.
  • Un bureau exécutif de 5 personnes maximum, dont un secrétaire
    et un trésorier, qui réglerait les affaires courantes, la logistique…
  • La création de groupes mandatés par le abureau élargi pour la
    prise en charge d’actions délimitées ; des propositions seront
    faites à l’AG.
  • Une meilleure définition du rôle et des objectifs de la liste « Echanges
    »

Les principaux objectifs de cet ensemble étant :

  • Une meilleure circulation de l’information et de la réflexion
  • La mise en place de structures qui permettent le choix d’un engagement plus ou moins important suivant les disponibilités de chacun.
  • Une plus grande dynamique du CL par une meilleure répartition
    des tâches.
  • Un élargissement de nos liens et de nos actions en direction de l’extérieur.

3.2 Présentation d’une nouvelle commission sur le thème de la démocratie

3.3 Orientation du travail des commissions existantes : Europe, Energie et Société, Crises

3.4 Déclinaisons des actions futures : G20, contre sommet de
l’OTAN, élections européennes, sommet de Copenhague…

4 Election du bureau

5 Débat : prolongement de la réflexion sur l’évolution du positionnement d’Attac face à la crise.

La gravité de la situation, le peu d’empressement réel des gouvernants
qui n’envisagent tout au plus qu’un réaménagement à la marge du système actuel, rendent nécessaire et urgente l’ouverture d’un grand débat sur l’élaboration de propositions opposables au projet mortifère
du capitalisme.

L’importance de la situation et des tâches à accomplir nous amène à espérer la présence de la majorité des adhérent-e-s du CL toulousain.


0 commentaire

Laisser un commentaire