Le soupçon pèse sur chacun

Le soupçon pèse sur chacun en dépit du principe constitutionnel de présomption d’innocence.

C’est ainsi que, par exemple, de simples citoyens, des militants syndicaux, politiques,
associatifs et des lycéens qui participeraient à une manifestation dans la rue, seraient fichés
car considérés comme «dangeureux».

Le fichage à partir de 13 ans de jeunes n’ayant commis aucune infraction revêt un
caractère de gravité inacceptable et risque de stigmatiser des catégories ciblées de la jeunesse désignée par le pouvoir en place comme «dangereuse».

Aujourd’hui la prolifération des fichiers, élargis à toute la population, au prétexte d’une
atteinte à la «sécurité publique», met notre démocratie en danger ainsi que les droits et libertés fondamentaux.

Edvige va devenir Edvirsp, les lettres changent mais l’esprit reste, notre mobilisation doit s’intensifier car chacun d’entre nous individuellement ou en groupe est suspect.

Manifestation

le jeudi 16 Octobre à 18h Place du Capitole.

Journée nationale d’action jeudi 16 octobre
à l’occasion de la sainte Edwige.

Je signe la pétition

petition non au fichier Edvige

Tract d’appel


0 commentaire

Laisser un commentaire