migrations.jpg
Les migrations font partie de l’histoire de l’humanité et ne sauraient donc poser “problème” sauf à considérer que l’humanité pose elle-même un “problème”. Par contre ces migrations sont profondément marquées par la mondialisation en même temps qu’elles en constituent l’un des éléments essentiels. Une alternative à la dérive sécuritaire de la mondialisation néolibérale est essentielle.

Patrice Cuperty est membre du Conseil Scientifique d’Attac


0 commentaire

Laisser un commentaire