Christian Vélot est Maître de Conférences en génétique moléculaire à l’Université Paris sud et responsable d’une équipe de recherche à l’Institut de Génétique et Microbiologie sur le Centre Scientifique d’Orsay, il anime depuis 2002 sur son temps personnel de nombreuses conférences à destination du grand public sur le thème des OGM. Ses prises de position lui valent aujourd’hui de nombreuses pressions matérielles : confiscation de la totalité de ses crédits pour 2008, privation d’étudiants stagiaires, menace de déménagement manu militari, et décision arbitraire de non renouvellement de son contrat.

christian-velot.jpg
La pétition concernant Christian Vélot est en ligne sur une page du site de Fondation Science Citoyennes spécialement dédiée aux lanceurs d’alerte : http://sciencescitoyennes.org/spip.php?rubrique14

Communiqué d’Attac France

Message de soutien à Christian Vélot

L’association Attac apporte son soutien à Christian Vélot, chercheur à Orsay, à l’ Institut de Génétique et Microbiologie (Université Paris XI)

Il fait face aujourd’hui à des représailles de la part de son Institut en raison de ses positions personnelles au sujet des OGM, depuis la confiscation de crédits, d’étudiants stagiaires, jusqu’à l’annonce de l’exclusion de son équipe de l’institut en 2010. Il est vrai que ses conférences éclairées ont permis à de nombreux citoyens d’avoir accès à une connaissance de la réalité des OGM et ont contribué à la prise de conscience raisonnée des risques qu’ils portent. Christian Velot a également souvent témoigné lors des procès des faucheurs volontaires. Il fait partie de ces lanceurs d’alerte qui n’œuvrent pas pour défendre leurs intérêts privés ou les intérêts de tel ou tel groupe de pression auquel ils seraient affiliés, mais pour faire valoir la réalité de certains risques et engager des débats démocratiques, là où l’obscurité et l’opacité sont de règle. L’inculpation de Greenpeace le 2 octobre par le tribunal de Marmande, pour une action d’information sur les risques de dissémination des OGM, relève de la même intimidation des lanceurs d’alerte.

Au-delà du cas de Christian Vélot, que nous avons particulièrement à cœur de défendre, nous appelons à une vigilance renouvelée face aux pressions sur la recherche et aux tentatives de normalisation. Nous demandons que les négociations au sein du Grenelle de l’Environnement débouchent sur un statut juridique des lanceurs d’alerte, condition indispensable à une véritable indépendance de l’expertise scientifique.

Attac France, Montreuil le 10 octobre 2007


0 commentaire

Laisser un commentaire