La librairie Ombres Blanches à Toulouse organise une rencontre-débat autour du dernier livre de Serge Latouche « Le Pari de la décroissance ». Débat animé par Jean-Paul Besset.


Serge Latouche, est diplômé en sciences politiques, philosophie et sciences économiques. Parmi ses principaux ouvrages publiés : Justice sans limites (Fayard, 2003), Décoloniser l’imaginaire (Parangon, 2003), Survivre au développement (Mille et une nuits, 2004), L’Invention de l’économie (Albin Michel, 2005).

Le terme « décroissance » sonne comme un défi ou une provocation, même si nous savons bien qu’une croissance infinie est incompatible avec une planète finie. L’objet du présent ouvrage est de montrer que si un changement radical est une nécessité absolue, le choix volontaire d’une société de décroissance est un pari qui vaut la peine d’être tenté pour éviter un recul brutal et dramatique. Le mot d’ordre de décroissance a ainsi surtout pour objet de marquer fortement l’abandon de l’objectif de la croissance pour la croissance, objectif dont les conséquences sont désastreuses pour l’environnement. En toute rigueur, il conviendrait de parler d’« a-croissance », comme on parle d’a-théisme, plus que de dé-croissance. C’est d’ailleurs très précisément de l’abandon d’une foi ou d’une religion qu’il s’agit : celle de l’économie, de la croissance, du progrès et du développement.

Entrée libre


0 commentaire

Laisser un commentaire